Les artistes qui s’engagent pour le LOTO d’arts – Alain Juteau

Alain Juteau est issu d’une famille d’artisans renommés. Ses parents sont maîtres verriers et son frère, souffleur de verre. Ils ont incité Alain à la création depuis son enfance.
La culture et la découverte ont façonné cet artiste hors normes.

Une forte acuité et une éducation technique rigoureuse ont donné à Alain une vision structurelle qui lui permet d’appréhender les problèmes créatifs avec aisance.
Il est tour à tour, musicien, artiste, « model maker », designer, chaudronnier, couturier du cuir, costumier, sculpteur, peintre, plasticien.
C’est avec un diplôme de plasticien surface qu’il sort de l’École Nationale,des Arts Appliqués et Métiers d’arts.

Il commencera sa carrière avec des groupes d’artistes comme le Système des Hasards, Urban Sax ou KnicriK.

KnicriK

KnicriK groupe de musique avec Alain Juteau, Bezak et Jean Michel Roux

Il créé pour de nombreux courts métrages, clips, pièces de théâtre, films publicitaires et longs métrages, des accessoires, costumes et décors. La liste des spectacles pour lesquels il a travaillé est longue. En voici quelques exemples, Asterix contre César de Claude Zidi, Blueberry de Jan Kounen, Working Girl série Canal + de Sylvain Fusée, Irrevesible de Gaspard Noé, Asterix et Cléopâtre d’Alain Chabat, etc.

Casques

Les accessoires pour : Asterix contre César de Claude Zidi, Asterix et Obelix Mission Cléopatre d’Alain Chabat et Asterix aux Jeux Olympiques de Frédérique Forestier et Thomas Langmann.

Aujourd’hui ses multiples activités le conduisent entre ses Ateliers de Romainville et René, village de la Sarthe, où il répare, transforme et customise avec son équipe des automobiles anciennes, principalement des « citroëns » qu’il collectionne.

Mia Peugeot Nanolight

Bad Girl Clip de Romain Gavras pour M.I.A. photographies de Joffrey Simon

Son goût prononcé pour le clou rouillé, l’os, le cuir, la plume, la fourrure, le métal, la parure, les artisanats lui font réaliser depuis 1976, des crânes et des guitares électriques « totémisés » aux allures d’objets de curiosité digne du Muséum Ocėanographique de Paris, celui de son enfance dont il garde une nostalgie romantique.

Cranes Alain Juteau

Crânes, photographies de Suzanne Brun

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s